La vente à découvert en hausse sur les marchés

La vente à découvert fait le bonheur de beaucoup d’investisseurs. En effet, à travers les options binaires, les CFD ou encore les warrants, ils peuvent spéculer sur la baisse des actions et ainsi profiter d’un effet de levier particulièrement important pour gagner de l’argent. Cette pratique, très répandue aujourd’hui, a assez mauvaise presse dans le secteur des marchés dans la mesure où elle est accusée de favoriser la baisse de ces derniers, notamment en période de crise. A cela, on pourrait répondre que la vente à découvert constitue aussi un moyen de favoriser la liquidité des marchés mais aussi de canaliser les excès haussiers qui peuvent être trompeurs. Evidemment, aucune place boursière n’échappe à cette pratique. La Bourse de Paris non plus. A ce titre, ce serait plus de 2,1% des valeurs de l’indice SBF 120 qui seraient vendues à découvert.

Plus de 600% de hausse pour certains titres

Le cabinet Markit a d’ailleurs effectué un classement des actions du SBF 120 qui étaient les plus vendues à découvert. Parmi elles, on retrouve en premier Vallourec, qui a vu le nombre de ses ventes à découvert augmenter de 245% sur l’année 2015. Alstom également n’est pas en reste, avec une augmentation de près de 400%, tout comme pour Casino qui a enregistré quant à elle une hausse de ses ventes à découvert de 600%. Autant dire que dès que les marchés sentent une entreprise en difficulté, ils n’hésitent pas à la punir vivement.

Pour les débutants qui ne sauraient pas comment acheter des actions en bourse, nous leur recommandons de se renseigner à travers les nombreux guides qui existent sur internet pour ce faire. Le marché des actions est assez risqué pour les débutants, comme le démontre la vente à découvert. Nous vous conseillons de faire vos premières armes sur le marché du forex, sachant qu’acheter des devises est une démarche moins risquée dans la mesure où vous pourrez profiter d’un effet de levier moindre.